Imuhira Festival : Echec total, inespéré et inattendu à deux jours avant la fin…Découvrez le grand dossier !!!

Affiche avec toutes les stars

Il ya de cela une semaine, la rédaction de Burundi5 avait publiée un article sur les coulisses de Imuhira Festival, terminant ledit article par une simple phrase : «wait and see…» faisant allusion aux mauvais souvenirs du concert de P-Square qui avait déçu des milliers des spectateurs et qui ne demandaient que deux à Imuhira Production :Le respect du temps et surtout une bonne organisation, mais en dépit de tout cela c’est que l’on craignait le plus c’est ce qui est arrivé. Dans toutes les rues, dans tous les medias, sur les différentes fonctionnalités de startimes, Imuhira Festival était présent et dorés qualifié de l’événement musical du cinquantenaire et de tout le temps, mais la grande déception était à venir.
Après deux jours de musiques intenses, soient le jeudi 5 et vendredi 6, agrémentés par des grandes icones de l’Ouganda (Radio § Weasel) et ceux du Burundi (Dr Claude) et d’autre stars de la place.
Tom close, Jaguar, Michael Ross devraient se produire samedi, et que d’après les rumeurs et étant sur affiche, Diamond devrait quant à lui se produire dimanche ce qui n’était pas sur car l’artiste avait un concert avec Dr Jose caméléonne.
C’est ce samedi que les choses ont mal tournées, alors que Tom close et Jaguar étaient dans l’émission du célèbre animateur de la Radio CCIBfm+, Yann SANTANNA, confirmant leurs présences dans le festival, au même moment il y avait un incompréhension et intendance entre les Ougandais qui ont amenés les appareils et le comité de l’organisation de Imuhira festival.

Aprés lemission,de g à d;Tom close ,Yann SANTANNA et Jaguar

Une grande star de la musique burundaise et présent sur le lieu nous a fait savoir qu’il a entendu les ougandais se plaindre disant qu’ils doivent être payés avant de continuer avec le festival. Au même moment la porte d’entrée était déjà fermée et pourtant et pourtant il y avait un grand public dehors prêt à payer afin d’assister aux différentes prestations de leurs stars préférées. Une élève de l’école internationale nous a dit : «Nous aussi on ne savait pas ce qui continuait parce que jusqu’à 21h on était planté devant la porte en attendant l’apparition des tickets magiques et pendant tout ce temps on causait entre nous et le problème c’est que ceux qui vendaient les tickets disaient que le show allait commencer d’un moment à l’autre…»
Joint au téléphone Happy Famba a bel et bien confirmé qu’il ya avait un problème d’argent, les ougandaises n’étaient pas encore payés mais c’était convenu que le paiement se ferait après le festival, donc lundi le 9.Pourtant les ougandais eux, marchent avec le principe «Pas d’argent, pas de business»,ils n’ont pas pu attendre lundi à voir le mouvement d’entrée des personnes pendant les deux premiers jours du festival qui était non prometteur parce que les gens ne répondaient pas massivement à l’invitation d’où ils craignaient le risque de ne pas être payé ,de ce fait la dernière solution était d’interrompre la musique et d’éteindre les appareils jusqu’à ce que leurs comptes soient réglés.
Seth, l’un des grands organisateurs et fondateurs de Imuhira Production nous a fait savoir que c’est vraie, les ougandais n’étaient pas encore payés et d’après lui, ils avaient demandés une grande somme d’argent pour les instruments et à voir le public c’est presqu’impossible de continuer avec le festival et de faire semblant comme si tout allait très bien.
Quant à la question de savoir si les artistes (Jaguar, Tom Close et Michael Ross) ont remboursés la somme parce ce qu’ils ne se sont pas produits, Seth a dit : «ils avaient juste eux aussi reçus que l’avance du montant convenu et comme c’est de notre faute, on les a laissé partir avec parce qu’on n’avait pas le choix, après tout ils étaient déjà ici…»
Plusieurs questions qui sans doute trouveront des réponses dans les prochains jours. Du coté du public ces sont des lamentations et surtout une déception de plus qui se lisait sur leurs visages, rappelant le mauvais souvenir du concert de P-SQUARE, tout ceci avec comme conséquence «la honte pour notre pays» car ces artistes étrangers vont dire de mal aux organisateurs de ces genres d’événements qui sont probablement des burundais, chose qui risque de se généraliser pour tous les Burundais en générale.

2 réflexions sur “Imuhira Festival : Echec total, inespéré et inattendu à deux jours avant la fin…Découvrez le grand dossier !!!

  1. Pourquoi,ils n’ont pas fait appel à des musiciens nationaux pour allumer en entendant leur discusion avec leur pro.on nous discrimine trop..

  2. J sui d’accord, où sont passés nos artistes burundais pendant k des étrangers foutaient en l’air Notr festival?? Tout ca pour une question d fric? Un peu d solidarité kan mm!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s